Un des bienfaits de la course à pied : courir détend

Et oui, vous avez bien lu le titre de cet article, pratiquer la course à pied a des bienfaits, ce n’est pas un sport de souffrance, et l’une de ses principales vertus est que cela détend. Si si, je vous assure.

Détente de l’esprit :

La course à pied permet de se déconnecter :

Courir occupe notre esprit, on se focalise sur notre parcours, sur le temps que l’on veut faire, sur la régularité dans notre course, le tempo qu’on veut lui donner. Lorsque l’on commence à courir les premières foulées, notre esprit se concentre sur notre corps et rien d’autre.

La course à pied permet de vider notre esprit :

En ne pensant qu’à notre course ou entraînement, on fait le vide dans notre tête. On ne pense qu’à une seule chose alors que  dans le quotidien il faut que l’on pense et que l’on fasse plusieurs choses en même temps. Au bout d’un moment notre esprit sature. Ce qui est plaisant dans la course à pied ( ou un autre sport) c’est que nous sommes focalisés sur une seule chose et cela permet à notre esprit de se reposer.

La course à pied : un moyen pour oublier ses soucis :

En faisant le vide dans notre tête cela permet d’oublier nos soucis (même temporairement) et d’éliminer de notre esprit les éléments superflus qu’il contient. On relativise et on décide, par exemple, d’oublier les petits accrochages de la veille au boulot qui étaient si importants sur le moment et ne le sont finalement plus tant que ça. On réalise qu’on s’était fait une montagne de la tâche que l’on devait réaliser alors qu’en fin de compte ce n’est pas si terrible que ça. C’est notre esprit que se mettait des barrières et la course à pied peut permettre de les abattre.

La course à pied : pour se recentrer sur soi-même

Une fois notre esprit vidé des éléments sans importance qu’il contenait, on se rend compte des choses vraiment importantes pour soi qui méritent que l’on se concentre dessus, on liste nos objectifs et on se rend compte qu’il n’y en pas tant que ça. Qu’il y en a moins que ce que l’on pensait. Cette masse de multitude de choses à penser et à faire qui nous fatiguait a disparue et notre esprit devient plus léger.

La course à pied est un anti stress :

Courir permet d’évacuer le stress car des hormones s’activent et se libèrent en courant.  Les principales qui engendrent bien-être et détente sont l’endorphine et la dopamine.

L’endorphine :

Dite “hormone du bonheur” elle provoque la sensation de bien-être grâce à la production d’endorphines, un groupe de neurotransmetteurs dont la structure est proche de la morphine. Elle a aussi un effet anesthésiant et euphorisant  qui limite les sensations douloureuses pendant l’effort. C’est grâce à elle que vous éprouvez du plaisir en courant et même plusieurs minutes après avoir terminé votre course ou votre entraînement (tout dépend de l’intensité de l’exercice). L’endorphine est libérée quand on court au moins 30 minutes à une allure confortable ou d’endurance, même pas besoin de forcer, et c’est un anti-stress naturel contre l’angoisse, l’anxiété et la dépression qui vous rend heureux et donc détendu!

La dopamine :

C’est aussi une hormone qui s’active dès que l’on court. C’est l’hormone du plaisir et de la vigilance. Elle agit comme un stimulant. Grâce à elle, la sensation de fatigue diminue et vous vous sentez plus en forme, tonique lorsque vous terminez votre course ou entrainement.

La course à pied détend votre corps :

La course à pied permet de détendre vos muscles :

La course à pied permet de soulager vos tensions musculaires. On adopte pratiquement tous de mauvaises postures au quotidien. Par exemple, lorsque l’on a un emploi de bureau où on est assis environ 6 heures par jour courbé devant l’ordinateur ou lorsqu’on est debout toute la journée à piétiner, nos muscles se crispent créant des tensions. La course à pied permet de détendre les muscles et vous-même par la même occasion!

La course à pied favorise un meilleur sommeil :

La course à pied favorise un sommeil de meilleure qualité. En effet, après un jogging ou un entraînement le corps est fatigué ce qui favorise le sommeil réparateur. Le sommeil est plus long et plus profond ce qui permet de mieux récupérer et d’être plus détendu.

Courir le matin ou en fin d’après-midi, la course à pied permet de se détendre :

Courir tôt le matin permet de se relaxer avant de démarrer notre journée. En effet, le matin l’endroit où vous habitez est plus calme, il n’y a pratiquement personne dans les rues, vous pouvez courir sans faire de slaloms entre les passants. Vous pouvez prendre le temps de contempler les bâtiments, la nature. Un moment de calme avant l’euphorie du boulot permet de recharger vos batteries avant de commencer votre journée. Courir tôt le matin (entre 6h et 8h) détend car c’est le moment où le taux de cortisol est le plus élevé. Le cortisol est une hormone qui participe, ente autre, à la régulation du sommeil. Courir pendant le laps de temps où il est le plus haut peut éliminer les effets d’une mauvaise nuit et vous permettre d’être plus productif dans la journée.

Courir en fin de journée et particulièrement après le boulot détend car on extériorise tout le stress de la journée. Cela permet de faire une coupure avant de rentrer chez soi et d’être plus détendu pour la deuxième partie de la journée pour profiter au mieux de sa famille, ses enfants, ses amis. Courir en fin de journée permet de réaliser des séances plus intenses que le matin car le corps est en activité depuis une dizaine d’heures et est plus apte à faire un effort que le matin. En courant en fin de journée vous bénéficiez également d’un sommeil réparateur et de meilleure qualité comme évoqué ci-dessus à condition que votre séance ne soit pas trop rapprochée du couché. En effet, si vous pratiquez une activité sportive 2 ou 3 heures seulement avant vous coucher vous aurez du mal à vous endormir et vous ne bénéficierez pas d’un sommeil réparateur long et profond.

Pour ma part, pratiquer la course à pied me détend car cela me permet d’évacuer le stress et la pression au quotidien. Lorsque je cours, je suis concentrée sur ma course, ma foulée, ma respiration. Je ne pense à rien d’autre. Cela fait du bien de vivre et de profiter de l’instant présent. Mon esprit se vide peu à peu des tracas futiles du quotidien pour se concentrer sur mes réels objectifs et se réorganise, sans pression, pour les atteindre.

Si pour vous la course à pied est aussi un sport qui vous détend n’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous afin de partager vos impressions.

                                                                                 Aurélie BOI

Sources : jogging-international.net;www.smilesrun.fr;habitudes zen.net article de Yann DESVEAUX “Comment l’activité physique influe sur votre humeur et votre mental”

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *